Notre démarche

Comment se déroule un mandat ?

Il est possible qu’après sa comparution devant le tribunal des mineurs, le jeune soit astreint à des prestations personnelles sous forme de rencontres avec un bénévole de LIRE L!VE. La durée de ces obligations peut varier de 4 à 30 heures, par tranches de deux heures.

La bibliothèque choisie se trouve aussi près que possible du lieu de résidence du mineur. Le bénévole organise les rencontres (dates, fréquence et durée). Cet agenda est contraignant et l’engage, ainsi que le jeune et ses représentants légaux. En cas de non respect, le jeune est renvoyé devant le juge.

La peine accomplie au terme de ces rencontres, le bénévole et le mineur rédigent un rapport qui rend compte du climat et du déroulement du travail, chacun y faisant part des moments essentiels qui l’ont interpellé et des enseignements retirés de cette expérience. Le rapport est transmis au juge. L’Association ne garde pas de trace de l’identité des jeunes accompagnés.

 

Parole de bénévoles

SWANSoutien – Harmonie – Présence – Prise de conscience

« Nous nous sommes trouvés dans une relation harmonieuse avec un rôle de soutien et d’accompagnement. De plus, nous avons remarqué, particulièrement pour ce cas, que le jeune avait déjà pris conscience des faits et était motivé à tourner la page. Nous avons eu le plaisir de l’accompagner, de le suivre et de l’aider dans ce processus. »

De l’importance du lien

« Les rendez-vous en bibliothèque peuvent contribuer, lorsqu’un bon lien est établi entre le bénévole et le jeune, à permettre à ce dernier d’améliorer l’image qu’il a de lui-même. »

Curiosité – Ecoute – Enthousiasme – Partage

« Le jeune était à chaque fois en avance. Poli, et à l’écoute des explications données. Assez réservé et sur la défensive au début, il s’est enthousiasmé lorsqu’il a pu parler d’histoire politique et s’est montré intéressé par les lectures dans ce domaine. Il a travaillé sur l’attitude qui l’a amené devant le juge et a pu mettre assez facilement des mots, des émotions, des sentiments sur ce qui l’habitait au moment des faits. Lors des exercices de communication sur des situations vécues ou qu’il aurait souhaité vivre, il a démontré un intérêt à acquérir quelques clefs pour partager verbalement des émotions, des avis, avec des personnes pas forcément ouvertes à l’écouter. Alors qu’il découvrait pour la première fois la bibliothèque, il a rapidement compris le système. Après le rendez-vous, il est allé choisir un livre pour sa petite sœur et un autre pour lui-même. »

Sentiment d’utilité – Empathie – Confiance

« Le sentiment d’être utile à quelqu’un et d’être payé en retour. Je suis entre autre très surpris de la facilité avec laquelle j’ai pu communiquer avec le jeune sans aucune arrière-pensée et sans l’ombre d’un jugement de valeur sur les actes commis. Je crois que c’est la confiance qu’il m’a témoignée qui m’a aidé à avoir cette attitude. »

 

Paroles de jeunes

Confiance et humour

« … ça m’a beaucoup redonné confiance, j’ai appris que chaque connerie peut être une leçon pour la vie future et que ça sert à rien de s’apitoyer ; être avec Monsieur X., avec ses piercings et sa drôle de tête, ça m’a redonné confiance, ça m’a montré que je ne suis pas la seule bizarre dans ce monde et qu’on peut être bizarre et réussir sa vie. »

Clarté – Introspection

« … ça m’a remis en face de moi-même, ces entretiens m’ont fait du bien et m’ont permis d’écrire sur le blanc ce que j’ai au fond de moi, ce que je ressens. »

Découverte – Ouverture – Aide au développement personnel

« … cette expérience m’a aidé dans mon développement personnel. J’en remercie d’ailleurs M. Y. qui a su être un excellent compagnon pour ces heures en bibliothèque et qui m’a fait découvrir beaucoup de choses qui m’étaient encore inconnues. L’expérience en elle-même n’est pas du tout une mauvaise idée. Elle permet de s’intéresser à de nouvelles choses. Ces rendez-vous m’ont permis de visiter plusieurs fois un endroit dans lequel je n’aurais pas été forcément de moi-même. »

Libération

« … ça me libère d’en avoir parlé. Le fait de parler me libère, c’est moins coincé en moi. »

Apaisement – Pacification – Recul – Discernement

« … qu’on doit choisir le chemin le plus calme et choisir bien nos amis, que quand on est en colère on doit toujours parler ou écrire et qu’on ne doit pas être agressif avec les gens et qu’on doit réfléchir avant de faire du mal à quelqu’un. »

Joie – Fierté du travail accompli – Estime de soi

« … je suis content d’avoir fini, j’ai mal à la main droite car j’ai beaucoup écrit : un super beau exposé avec 2 femmes très gentilles. »